Pourquoi les jobs “masculins” sont mieux payés ?

Les femmes blanches travaillent gratuitement depuis le mercredi 3 novembre. Les femmes noires depuis le mois de juin. Il y a des femmes qui occupent les mêmes fonctions que des mecs et qui sont payées moins. Mais il y a aussi une division genrée du travail. Et devinez quoi ? Les jobs masculins sont mieux payés. Alors pourquoi ? Et qu’a fait dernièrement le gouvernement De Croo pour enrayer le phénomène ? Réponses avec Louise.

Pour aller plus loin

Pour aller plus loin sur le sujet, on vous conseille trois liens. Une super étude de Barricade : “Travail et féminisme – chroniques d’un conflit stratégique“. 

Ensuite si vous voulez checker les chiffres du dernier budget De Croo à travers un regard genre, lire l’article de Camille Wernaers : “Accord sur le budget fédéral : quels effets sur les femmes ?”

Enfin, les chiffres de notre vidéo sur les salaires en Belgique, viennent de Statbel.

Réponses à vos questions suite à la publication de la vidéo

En ce qui concerne, notre vision sur la théorie du “paradoxe de l’égalité des sexes” et de “L’Oréal, entreprise la plus paritaire d’Europe” sur lesquels nous avons été interrogé suite à notre vidéo, voici notre réponse :

  1. Par rapport au “gender equality paradoxe” : cette unique étude de Stoet et Geary (2010) a largement été contestée par la communauté scientifique. Au point qu’ils ont dû publiés de nombreux correctifs. Plusieurs études avant et après sur le même sujet (l’attraction des filles pour les études scientifiques) ont bien développé le caractère non inné du choix des formations et ont mis en avant des variables sexistes intrasèques aux pays qui faisaient pourtant le plus d’effort vis à vis du genre dans les politiques publiques. Des variables qui prendraient plusieurs générations a être déconstruite. Exemple : lire, Maria Charles et Karen Bradley (ségrégation des sexes par domaine d’étude – 2009). Puis, d’un point de vue épistémique, déconstruire les stéréotypes de genre ne va pas nécessairement amener les femmes a faire les mêmes choix que les hommes pour autant. Or, l’étude de Stoet et Geary veut checker l’égalité homme – femme d’une société à partir de ce principe. Lire l’étude de Armin Falk et Johannes Hermle, en 2018.
  2. L’Oreal “entreprise la plus paritaire d’Europe”. Oui l’entreprise a réussi a diminuer au max les inégalités salariales entre les hommes et les femmes dans la boîte. Comme nous l’expliquent les hommes Nicolas Hieronimus (PDG) et Jean-Claude Le Grand (Directeur RH) dans la presse. Presque un beau coup marketing pour une entreprise qui vise un public féminin. L’Oreal ne sera jamais une entreprise égalitaire tant que le plus haut salaire est de 2 millions d’euro (le PDG) par an et le plus bas est de 14 400 (les femmes de ménage). L’Oreal ne sera jamais une entreprise égalitaire tant que son groupe continue l’évasion fiscale privant d’argent public de nombreux foyers précaire en quête d’émancipation ; tant que son groupe ponctionne des ressources et de la main d’oeuvre pas cher dans les pays du sud ; tant que son productivisme et sa quête de croissance contribue au réchauffement climatique et met donc des millions de personnes (surtout au sud pour le moment) dans une détresse infinie ; tant que son groupe spécule sur des besoins de premières nécessités, sur les marchés boursiers. A chacun de des endroits sus-mentionnés, les femmes sont les premières victimes. RIP le capitalisme égalitaire. Tu n’as même jamais existé. 

Laisser un commentaire